1896 : Création du lavoir public

En 1860, Henri Depairon (Senior) n’a que 11 ans lorsqu’il perd son père et sa mère. En 1896, à l’âge de 47 ans, il eu l’idée de créer un lavoir public avec son fils (qui était apprenti menuisier).  Ensemble, ils ont alors construit des machines à lessiver en bois qu’ils mettaient à disposition des lavandières. Ils ont d’abord ouvert rue Coronmeuse à Verviers pour déménager quelques années plus tard, rue du Pont (à Verviers).

1920 : Du lavoir public à la blanchisserie

En 1920, le lavoir public s’est transformé en blanchisserie qui s’adressait aux particuliers et aux hôtels de Verviers. Au décès de son père, Henri Junior repris l’activité avec ses fils : Henri (3ème du nom) et René.

Avec les années, les salons lavoirs se multiplient et les petites machines à lessiver ménagères font leurs premières apparitions. L’activité diminue et l’avenir du secteur est compromis.

1968 : Lancement de la blanchisserie industrielle

En 1967, lors d’une foire à Paris, René Depairon fit la découverte d’une machine révolutionnaire à l’époque : le « Hot box ».  Il s’agissait d’un tunnel dans lequel le linge en polyester/coton entrait mouillé et resortait prêt à être porté.  Il n’existait aucune machine de ce type en Belgique. René commença à étudier de près le projet qu’il avait en tête : fournir aux entreprises un service de location et entretien de vêtements de travail pour leur personnel.

N’ayant pas réussi à convaincre son père, ni son frère, c’est en 1968 qu’il décida de se lancer seul dans ce projet.  C’est ainsi qu’à 37 ans, René Depairon s’installe Rue des Couvalles à Verviers. Seul, il devait tout faire : prospecter, trier, lessiver, livrer : il était l’homme-orchestre.  En 1971, son fils René et sa fille Yvonne le rejoignent dans l’entreprise familiale.

1975 : la loi Glinne

Tout s’accéléra quand en 1975, la loi Glinne imposa aux patrons de fournir et entretenir les vêtements de travail de leurs travailleurs.  En 1976, l’entreprise se voit contrainte de déménager et se situe désormais rue de Limbourg à Verviers.  En 1978, Depairon SA employait déjà une vingtaine de personnes.

A partir de 1986 : agrandissements des bâtiments

Les années passent et l’activité ne cesse d’augmenter, l’équipe s’agrandit et la famille Depairon à l’opportunité d’agrandir ses locaux en rachetant des bâtiments annexes (en 1986, puis 1989, puis 2000, puis 2001,…). La relève est assurée par René Depairon Fils en tant qu’administrateur délégué et René Depairon Père en tant que Président Directeur Général.

A partir de 2001 : Arrivée de la 5ème génération

Entre 2001 et 2009, la 5ème génération arrive officiellement au sein de l’entreprise : Virginie Kopp, Charlotte Depairon, Fabien Kopp et enfin Emilie Depairon.

A partir de 2005 : Nouvelle production

En 2005, la famille Depairon investi et installe une toute nouvelle chaîne de production automatisée.

En 2010, un système innovant « Hivisafe » permettant d’évaluer la visibilité d’un vêtement haute visibilité est installé dans l’entreprise.  A cette époque, Depairon est la seule entreprise en Europe à pouvoir bénéficier de ce système.

2017 : Travaux d’agrandissement

En septembre 2017, Depairon agrandit à nouveaux ses locaux pour installer un tout nouveau quai de chargement pour le service livraison ainsi que pour agrandir le parking de son personnel.

2018 : Nouveau hall de lavage

En décembre 2018, Depairon a construit un tout nouveau bâtiment et a rééquipé entièrement son hall de lavage.  En se servant de sa longue expérience dans le secteur de la blanchisserie, l’équipe Depairon a revisité les méthodes de travail de façon innovante tout en tenant compte de l’ergonomie des postes pour ses collaborateurs. 

En 2019, la blanchisserie Depairon existe depuis 123 ans et s’étend sur  plus de 24 000 m².  Elle occupe 160 travailleurs et dégage un chiffre d’affaires annuel de plus de 17.000.000 d’euros.